Articles

Oncologie
rogextor

Échapper à la chimiothérapie ?

En Suisse, ce sont plus de 6’000 femmes qui découvrent chaque année qu’elles sont atteintes d’un cancer du sein. De nos jours, les patientes peuvent bénéficier d’un suivi optimal, grâce à l’expansion des centres du sein certifiés et dans certains cas, éviter une chimiothérapie, grâce au test génomique.

En savoir plus »
Oncologie
rogextor

Le cancer du sein triple négatif, agressif et plutôt rare

Forme particulièrement agressive de la maladie, le cancer du sein triple négatif ne représente qu’environ 15% des cas. La difficulté de son traitement est liée au fait que ce type de cancer ne présente aucun marqueur, à la surface des cellules cancéreuses, susceptible de répondre à une thérapie ciblée existante.

Loading

En savoir plus »
Psychologie
rogextor

La trichophagie, ce trouble inavouable !

J’ai découvert la trichophagie en même temps que je rencontrais un nouveau collègue de travail. Jamais je n’aurais cru que les plaques sans cheveux et sans barbe, étaient dues à un trouble dont il souffrait : la trichophagie. Explications.

Loading

En savoir plus »

Plus d’articles :

Échapper à la chimiothérapie ?

En Suisse, ce sont plus de 6’000 femmes qui découvrent chaque année qu’elles sont atteintes d’un cancer du sein. De nos jours, les patientes peuvent bénéficier d’un suivi optimal, grâce à l’expansion des centres du sein certifiés et dans certains cas, éviter une chimiothérapie, grâce au test génomique.

Lire la suite »

Le cancer du sein triple négatif, agressif et plutôt rare

Forme particulièrement agressive de la maladie, le cancer du sein triple négatif ne représente qu’environ 15% des cas. La difficulté de son traitement est liée au fait que ce type de cancer ne présente aucun marqueur, à la surface des cellules cancéreuses, susceptible de répondre à une thérapie ciblée existante.

Loading

Lire la suite »

La trichophagie, ce trouble inavouable !

J’ai découvert la trichophagie en même temps que je rencontrais un nouveau collègue de travail. Jamais je n’aurais cru que les plaques sans cheveux et sans barbe, étaient dues à un trouble dont il souffrait : la trichophagie. Explications.

Loading

Lire la suite »