Internet : démêler le vrai du faux

À l’ère du numérique, l’internet regorge d’une quantité impressionnante d’informations sur presque tous les sujets, y compris la santé et la médecine. Si cette démocratisation de l’information a apporté de nombreux avantages, elle a également engendré un terrain propice à la désinformation, entraînant de nombreuses personnes sur la voie d’une anxiété inutile, d’autodiagnostics erronés et de traitements inadéquats.

Par Adeline Beijns

Les forums et l’alarmisme

Sur Internet, on trouve de nombreux forums et réseaux sociaux où les utilisateurs partagent leurs expériences personnelles et leurs conseils. Bien que ces plateformes puissent offrir un soutien et favoriser l’engagement de la communauté, elles peuvent également être le théâtre d’exagérations et d’alarmisme. Il n’est pas rare de tomber sur des fils de discussion qui s’enfoncent dans un pronostic catastrophique, amenant les gens à croire qu’ils sont « condamnés à mourir » sur la base d’un symptôme qui pourrait être relativement bénin.

Les « médecins de l’Internet »

Tout aussi préoccupante est la montée en puissance des « médecins sur Internet » autoproclamés – des personnes qui, sans aucune formation médicale certifiée, dispensent des conseils comme s’il s’agissait de professionnels. Cela met non seulement en péril la santé de la personne qui demande des conseils, mais sape également la crédibilité des conseils d’experts médicaux.

Devenir un acteur de santé responsable

Alors, comment s’y retrouver dans ce dédale d’informations en ligne sur la santé ? La réponse réside dans la capacité des individus à devenir les acteurs responsables de leur propre santé. Être acteur de sa propre santé implique d’évaluer de manière critique les sources en ligne, de distinguer les informations crédibles des conseils douteux et, surtout, de ne pas hésiter à consulter un professionnel de la santé en cas de doute.

N’attendez pas les premiers symptômes, informez-vous !

Ainsi, votre médecin de famille reste votre allié le plus fiable pour rester en bonne santé. Formé à l’évaluation et au diagnostic de divers problèmes de santé, il peut vous conseiller sur la base d’une connaissance approfondie de vos antécédents médicaux et de votre état de santé actuel.

En conclusion, bien qu’il soit impératif de rester prudent et informé, il est tout aussi important de ne pas tomber dans le piège de la panique liée à des recherches en ligne malencontreuses. Et comme le dit notre slogan : N’attendez pas les premiers symptômes, informez-vous !

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Loading

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Le diabète de type 1 au-delà de la cinquantaine

Diagnostiquée diabétique de type 1 à l’âge de 50 ans, Evelyn a été confrontée à une réalité à laquelle elle ne s’attendait pas et qui a profondément changé sa vie. Son histoire est celle du courage et de la persévérance, et illustre l’importance du soutien familial et médical et de la technologie innovante pour faire face aux tournants inattendus de la vie. Grâce à un capteur de glycémie de pointe, Evelyn a retrouvé son autonomie et son bien-être.

Loading

Lire la suite »

Vers une vie sans sucre

Marion, une jeune femme de 29 ans, n’avait jamais envisagé de supprimer le sucre de sa vie. Tout a commencé de manière inattendue lorsqu’elle a accompagné sa mère à un rendez-vous chez une diététicienne. Alors qu’elle était là pour soutenir sa mère, qui devait perdre du poids pour des raisons de santé, Marion a fait une révélation qui allait changer sa façon de vivre : le sucre était partout et dans presque tout ce qu’elle consommait.

Loading

Lire la suite »

Le combat d’Hélène contre la polyarthrite rhumatoïde

Hélène, une femme dynamique de 65 ans, incarne la détermination et l’amour de son métier. Vivant entre Bâle et Zurich, elle a fait toute sa carrière dans le secteur du commerce de détail, jusqu’à occuper un poste de responsable des ventes. Son dynamisme insatiable l’a même conduite à reprendre des études pour devenir formatrice en gestion du personnel. Mariée à l’amour de sa vie depuis l’âge de 20 ans, elle a toujours pu compter sur le soutien indéfectible de son mari.

Loading

Lire la suite »

Psoriasis, une peau à risque ?

Dans la fleur de l’âge, Benjamin*, 32 ans, avait le monde au bout des doigts. Informaticien chevronné, mari aimant et joueur de tennis passionné, ses journées étaient remplies des joies d’une vie bien réglée. Mais sous la surface de cette existence apparemment parfaite, se profilait une bataille invisible qui allait remettre en question sa perception de la santé et du bien-être.

Loading

Lire la suite »