Quand la polyarthrite rhumatoïde s’attaque aux poumons !

Polyarthrite

Francesca*, doux mélange de force et de douceur, a toujours été dévouée auprès de ses proches. Sa générosité, sa qualité principale, lui a aussi permis d’être à l’écoute, de comprendre et de prodiguer des soins dans le cadre de son travail. Mais à l’aube de ses 50 ans, le corps de Francesca lui joue des tours. Des douleurs articulaires en passant par des difficultés à respirer, notre amie découvre qu’elle souffre d’une polyarthrite rhumatoïde et que celle-ci s’est maintenant attaquée aux poumons. Rencontre.  

Par Adeline Beijns

Une force de la nature

La cité de Calvin cache bien des surprises et c’est ici même que Francesca, au charisme contagieux fait tourner de nombreuses têtes, tant son énergie est débordante ! Francesca, aujourd’hui âgée de plus de 60 ans, c’est le charme à l’italienne. Venue en Suisse dès son plus jeune âge, notre amie s’est jetée à
corps perdu dans le travail. En effet, notre belle italienne s’est beaucoup consacrée à aider sa communauté au quotidien, notamment auprès de personnes handicapées physiquement et de personnes âgées. Loin d’être une femme ordinaire et ayant une persévérance inébranlable, Francesca a, tout au long de son parcours, ressenti quelques « défaillances » de la part de son corps.

Au début, il ne s’agissait que de quelques petites douleurs aux articulations, un peu comme si le corps « commençait à rouiller », comme l’explique notre amie sur le ton de la blague. Puis les articulations se sont mises à « brûler » et à devenir gênante. Sans oublier un essoufflement qui se faisait de plus en plus ressentir. Francesca met cela sur le compte de son travail, puisqu’elle court dans tous les sens, ce qui selon elle, pourrait aussi expliquer ses essoufflements ! C’est vers la cinquantaine, que Francesca commence à être « terrassée par la fatigue » et à avoir « franchement du mal à respirer ». Battante dans l’âme, il est hors de question que son corps la freine dans son quotidien, alors Francesca redouble d’efforts pour maintenir le rythme, jusqu’au jour fatidique où son corps cède.

Récupéré sur : giphy.com

Comprendre la maladie

La force de Francesca faiblit. Même monter les marches d’escaliers pour rentrer chez elle devient un calvaire. Les tâches ordinaires se transforment en cauchemar. Francesca se voit alors obligée de consulter son médecin. Cette visite va déboucher sur une admission directe à l’hôpital, car le mal silencieux qui habite Francesca a enfin un nom : il s’agit de la polyarthrite rhumatoïde (PR). Maladie auto-immune invalidante, la polyarthrite rhumatoïde peut provoquer un gonflement douloureux des articulations. Mais ce n’est pas tout ! La maladie a également provoqué une grave atteinte pulmonaire, due à une accumulation anormale de cellules dans les poumons**. Francesca reste bouche bée. C’est la douche froide. Au début, Francesca ne veut rien entendre. Il est inconcevable pour elle, de se sentir « faible et vulnérable », mais surtout d’être malade. Son médecin et son entourage lui expliquent qu’il y a quand même un point positif dans cette histoire : maintenant on sait contre quel type d’ennemi Francesca va devoir se battre.

Le chemin de la guérison

Le diagnostic est lourd, c’est pourquoi il faut mettre en place une prise en charge adaptée aux besoins de Francesca. Et pour cela, il faut du temps. S’ensuivent alors un séjour d’un mois à l’hôpital, des semaines dans un centre médical etune lutte sans merci contre la maladie. Pourtant, notre belle italienne n’est pas seule. Sa famille, ses amis et l’équipe de l’hôpital se sont révélés être des remparts pour la soutenir émotionnellement, comme elle en avait tant besoin.

Francesca exprime beaucoup de gratitude envers les médecins et infirmières, les spécialistes rhumatologues et pneumologues, qui se sont battus sans relâche à ses côtés, lui fournissant l’armure nécessaire pour combattre cette maladie aux multiples conséquences et en particulier sur ses poumons. Leur approche empathique et leurs soins dévoués l’ont aidée à traverser cette phase douloureuse de sa vie.

Récupéré sur : giphy.com

Un nouveau départ

Notre amie toujours aussi imperturbable et forte de caractère n’allait pas s’arrêter là. En adaptant son rythme qui est devenu « un peu plus lent, un peu plus prudent », Francesca réussit à garder son dynamisme et à mener ses tâches avec vigueur. Chaque jour est une preuve de force et de courage, teintée d’espoir et de sourires. Cet hiver, elle prévoit un long voyage, pour enfin, réaliser le rêve de sa vie. Grâce à une bonne prise en charge, Francesca nous explique que « l’adaptation de ses activités physiques à sa capacité pulmonaire est devenue une partie de sa vie, et non une restriction ». Elle apprécie la compagnie de ses amis et toutes les petites joies que la vie lui offre.

Son message

« C’est moi qui décide de ma vie et non ma maladie ! », voici le message d’espoir de Francesca. On pourrait croire que la maladie « abîme », or en voyant notre belle italienne et son sourire radieux, on a l’impression que la maladie lui a saupoudré le regard de sagesse et son charisme n’en est que plus grand. Francesca poursuit : « Il faut prendre la vie comme elle vient, même dans la douleur, il peut y avoir de la joie ». A tous, son parcours rappelle que ce ne sont pas les circonstances qui nous définissent, mais la façon dont nous les surmontons. La vie peut être imprévisible, mais comme Francesca l’a montré, avec du courage, de la force et un sourire inébranlable, on peut relever les défis les plus difficiles.

Cet article a été réalisé avec l’aimable soutien de Boehringer Ingelheim (Schweiz) GmbH – PC-CH-103359
L’indépendance de l’opinion de la patiente a été entièrement respectée

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Loading

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Pleins feux sur l’ergothérapie pédiatrique

L’ergothérapie pédiatrique est un pilier essentiel dans le développement des enfants ayant besoin d’un accompagnement spécialisé dans les activités de la vie quotidienne. Cette approche thérapeutique met en lumière l’importance de soutenir l’autonomie et l’intégration sociale dès le plus jeune âge.

Loading

Lire la suite »

L’union fait la force

Nicole Gusset joue un rôle crucial dans l’accompagnement des personnes atteintes de SMA (amyotrophie spinale) en Suisse et, depuis peu, à l’échelle européenne, grâce à une approche basée sur l’information et la confiance.

Loading

Lire la suite »

Diabète : l’odyssée SUGARBIKE

Fanny Zihlmann, une artiste et aventurière atteinte de diabète de type 1, nous emmène dans son projet ambitieux : SUGARBIKE. Cette initiative personnelle vise à démontrer que le diabète ne constitue pas une barrière à l’aventure et à l’exploration de soi. À travers un périple à vélo, Fanny aspire à repousser ses limites physiques et mentales, tout en sensibilisant sur le diabète.

Loading

Lire la suite »

La myopie : Comprendre, vivre et traiter

Dans un monde de plus en plus dominé par les écrans et un mode de vie sédentaire, la myopie est devenue une préoccupation de santé publique majeure. Aujourd’hui, des millions de personnes à travers le globe sont affectées par cette condition, avec des prévisions indiquant que près de la moitié de la population mondiale pourrait être myope d’ici 2050.

Loading

Lire la suite »