Mais d’où vient mon alopécie ?

Avec environ 2,5 millions de follicules pileux, chacun capable de produire un cheveu, nous arborons fièrement une chevelure luxuriante jusqu’à ce que l’alopécie nous frappe. Terme générique désignant la perte de cheveux, l’alopécie peut toucher tant les hommes que les femmes et il est important d’en identifier la cause afin d’adopter le traitement adéquat.   

Par Adeline Beijns

2 grandes possibilités

Homme ou femme, la perte de cheveux est un événement souvent qualifié de traumatisant.
Tout ce qui perturbe le cycle naturel et sain de croissance des cheveux peut entraîner une alopécie. Certains types d’alopécie peuvent être évités, mais d’autres peuvent toucher n’importe qui à n’importe quel âge.

Vos antécédents familiaux, votre âge et votre sexe peuvent tous constituer des facteurs favorisant la probabilité que vous développiez une forme d’alopécie. Pour mettre toutes les chances de son côté pour freiner ou même idéalement arrêter leur chute, il convient de déterminer l’une des 2 causes possibles de l’alopécie.

1. La chute de cheveux passagère ou effluvium : fréquente, elle est liée à l’environnement, au mode de vie et aux grands événements de la vie (accouchement, ménopause, changement de saison, fatigue, changement de régime alimentaire avec carences en protéines, fer, zinc ou magnésium, choc émotionnel, stress, dépression, prise de médicaments, coiffages agressifs).

2. La chute de cheveux persistante ou alopécie androgénique : cette affection est courante et dépend surtout de vos gènes et de votre mode de vie. Elle correspond à 80% des chutes de cheveux persistantes chez les femmes et les hommes. Elle touche cependant en premier lieu les hommes (50% sont affectés à 50 ans) mais 15 à 20% des femmes sont également concernées au cours de leur vie dont 30 à 40% à la ménopause. En effet, les hormones sont responsables à 90% de leur chute.

Et des solutions !

Une fois l’origine de la perte de cheveux identifiée, il peut être utile de consulter un dermatologue pour la mise en place d’un traitement adéquat. Si l’alopécie est liée à votre mode de vie, il se peut que vous deviez revoir votre régime alimentaire et la manière dont vous gérez votre stress. Des compléments alimentaires peuvent apporter une aide pour retrouver un équilibre nutritionnel et certains shampoings contribuent à limiter la perte de cheveux. Si la cause est génétique ou inflammatoire, des médicaments oraux ou des traitements topiques adaptés et prescrits par un dermatologue vous permettront de contrôler la chute de vos cheveux.

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Loading

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Pleins feux sur l’ergothérapie pédiatrique

L’ergothérapie pédiatrique est un pilier essentiel dans le développement des enfants ayant besoin d’un accompagnement spécialisé dans les activités de la vie quotidienne. Cette approche thérapeutique met en lumière l’importance de soutenir l’autonomie et l’intégration sociale dès le plus jeune âge.

Loading

Lire la suite »

L’union fait la force

Nicole Gusset joue un rôle crucial dans l’accompagnement des personnes atteintes de SMA (amyotrophie spinale) en Suisse et, depuis peu, à l’échelle européenne, grâce à une approche basée sur l’information et la confiance.

Loading

Lire la suite »

Diabète : l’odyssée SUGARBIKE

Fanny Zihlmann, une artiste et aventurière atteinte de diabète de type 1, nous emmène dans son projet ambitieux : SUGARBIKE. Cette initiative personnelle vise à démontrer que le diabète ne constitue pas une barrière à l’aventure et à l’exploration de soi. À travers un périple à vélo, Fanny aspire à repousser ses limites physiques et mentales, tout en sensibilisant sur le diabète.

Loading

Lire la suite »

La myopie : Comprendre, vivre et traiter

Dans un monde de plus en plus dominé par les écrans et un mode de vie sédentaire, la myopie est devenue une préoccupation de santé publique majeure. Aujourd’hui, des millions de personnes à travers le globe sont affectées par cette condition, avec des prévisions indiquant que près de la moitié de la population mondiale pourrait être myope d’ici 2050.

Loading

Lire la suite »