Comprendre le zona

Image by Monika Baechler from Pixabay

Le zona, également appelé herpès zoster, est une infection virale causée par la réactivation du virus varicelle-zona. Ce dernier peut rester en sommeil dans les tissus nerveux et réapparaître des années plus tard sous la forme d’un zona. Cette affection se caractérise par une éruption cutanée douloureuse et peut survenir chez toute personne ayant eu la varicelle, avec un risque accru chez les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Par Adeline Beijns

Symptômes : Variés et trompeurs

Adeline, journaliste et femme sportive de 42 ans, décrit son incompréhension initiale des symptômes. «Je pensais qu’il s’agissait simplement de courbatures après l’entraînement, mais la sensation de brûlure et l’éruption cutanée qui ont suivi ne ressemblaient à rien de ce que j’avais connu», raconte-t-elle. Quant à Catherine, une retraitée de 60 ans, elle donne une présentation plus typique du zona.

«L’éruption cutanée, douloureuse et accompagnée de picotements, a enveloppé la partie supérieure de mon corps. C’était tellement sensible que même le contact d’un vêtement sur ma peau était insupportable», décrit-elle. Outre l’éruption cutanée caractéristique, le zona peut se manifester par d’autres symptômes tels que des maux de tête, de la fièvre et de la fatigue. Ces symptômes précèdent souvent l’éruption cutanée, ce qui peut conduire à un diagnostic erroné ou à un traitement tardif.

Le rôle du système immunitaire

La principale cause du zona est l’affaiblissement du système immunitaire, qui permet au virus dormant de se réactiver. Des facteurs tels que le vieillissement, le stress, certains médicaments et des maladies telles que le cancer ou le VIH peuvent contribuer à ce déclin immunitaire.

Le facteur stress

L’impact délétère du stress psychologique et du mode de vie sur le système immunitaire n’est plus un secret pour personne. Ainsi, le stress chronique, une mauvaise alimentation, le manque de sommeil et une activité physique inappropriée (c’est-à-dire insuffisante ou extrême) peuvent affaiblir les défenses immunitaires et rendre l’organisme plus vulnérable au zona. Réfléchissant à son mode de vie, Adeline déclare : « Le stress physique de mon entraînement et le stress émotionnel lié à la prise en charge de ma maman atteinte d’un cancer ont probablement contribué à l’affaiblissement de mon système immunitaire et m’ont conduite aux urgences ».

Influences génétiques

La recherche suggère que des facteurs génétiques peuvent également jouer un rôle dans la réactivation du virus. Cette prédisposition génétique peut expliquer pourquoi certaines personnes contractent le zona et d’autres non, malgré des antécédents médicaux similaires.

Plus qu’une simple éruption cutanée

La douleur et l’apparition de l’éruption cutanée du zona peuvent entraîner une détresse émotionnelle, de l’anxiété voire de la dépression sur le plus long terme en cas de complications. Adeline et Catherine ont toutes deux subi un impact significatif sur leur qualité de vie et leur santé mentale.

De plus, une conséquence potentielle du zona est la névralgie post-zostérienne, une affection dans laquelle la douleur persiste longtemps après la guérison de l’éruption cutanée. Elle peut être particulièrement invalidante et affecter les activités quotidiennes et le bien-être général.

La prévention, maître-mot

La vaccination est le moyen le plus efficace de prévenir le zona et ses complications. Elle est particulièrement recommandée aux personnes âgées et à celles dont le système immunitaire est affaibli. Un mode de vie sain, la gestion du stress et des examens médicaux réguliers peuvent également contribuer à réduire le risque de développer un zona.

Un diagnostic précoce est essentiel

Adeline et Catherine soulignent toutes deux l’importance d’une intervention médicale précoce. «Si j’avais compris les symptômes plus tôt, j’aurais pu demander un traitement plus tôt et peut-être éviter une douleur intense», déplore Catherine. En effet, les médicaments antiviraux et analgésiques sont d’autant plus efficaces qu’ils sont administrés tôt.

Bilan

Le zona est une affection complexe qui peut toucher toute personne ayant eu la varicelle. Ses symptômes, ses causes et son impact sur la vie sont variés, d’où l’importance de la sensibilisation et de la prévention. Les expériences d’Adeline et de Catherine nous rappellent qu’il est important de comprendre notre état de santé, de reconnaître rapidement les symptômes et de consulter un médecin sans tarder afin de réduire le fardeau de cette maladie invalidante.

GSK zona

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Loading

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Pleins feux sur l’ergothérapie pédiatrique

L’ergothérapie pédiatrique est un pilier essentiel dans le développement des enfants ayant besoin d’un accompagnement spécialisé dans les activités de la vie quotidienne. Cette approche thérapeutique met en lumière l’importance de soutenir l’autonomie et l’intégration sociale dès le plus jeune âge.

Loading

Lire la suite »

L’union fait la force

Nicole Gusset joue un rôle crucial dans l’accompagnement des personnes atteintes de SMA (amyotrophie spinale) en Suisse et, depuis peu, à l’échelle européenne, grâce à une approche basée sur l’information et la confiance.

Loading

Lire la suite »

Diabète : l’odyssée SUGARBIKE

Fanny Zihlmann, une artiste et aventurière atteinte de diabète de type 1, nous emmène dans son projet ambitieux : SUGARBIKE. Cette initiative personnelle vise à démontrer que le diabète ne constitue pas une barrière à l’aventure et à l’exploration de soi. À travers un périple à vélo, Fanny aspire à repousser ses limites physiques et mentales, tout en sensibilisant sur le diabète.

Loading

Lire la suite »

La myopie : Comprendre, vivre et traiter

Dans un monde de plus en plus dominé par les écrans et un mode de vie sédentaire, la myopie est devenue une préoccupation de santé publique majeure. Aujourd’hui, des millions de personnes à travers le globe sont affectées par cette condition, avec des prévisions indiquant que près de la moitié de la population mondiale pourrait être myope d’ici 2050.

Loading

Lire la suite »