Maîtriser et comprendre le stress

Le combat d’Hélène contre la polyarthrite rhumatoïde
Récupéré sur : giphy.com

Le stress est une réaction naturelle de l’organisme face à des défis ou des menaces. Cette réponse physiologique complexe est orchestrée par une série d’hormones dites de stress telles que l’adrénaline et le cortisol. Ces dernières augmentent notre vigilance, notre énergie et notre capacité à réagir rapidement. Cependant, lorsqu’elles sont activées de manière prolongée ou excessive, elles peuvent affecter négativement notre bien-être.

Par Adeline Beijns

Reconnaître les signes d’alerte

Claire est une avocate de 46 ans qui travaille dans un cabinet renommé. Passionnée et ambitieuse, elle a longtemps considéré le stress comme une part inévitable de son succès professionnel. Cependant, petit à petit, les signes d’un stress chronique ont commencé à se manifester. Des journées de travail interminables et des nuits agitées sont devenues sa nouvelle normalité. Elle se sentait constamment fatiguée, mais attribuait cela à son emploi du temps chargé. Lorsque des oublis fréquents et une difficulté à gérer des tâches qui lui étaient auparavant familières ont commencé à se produire, la quadragénaire a réalisé qu’elle pourrait être en train de subir un surmenage sérieux.

L’histoire de Claire n’est ni anodine ni rare. Elle met en lumière une réalité commune à beaucoup d’entre nous. Le stress chronique, souvent négligé ou sous-estimé, se manifeste par une fatigue persistante, des difficultés de concentration, une irritabilité accrue, et des troubles du sommeil. Ces symptômes, bien que subtils au début, sont des signaux d’alarme indiquant que notre corps et notre esprit sont poussés à leurs limites et qu’ils nécessitent une attention particulière.

Développer sa résilience

L’histoire de Claire, confrontée à un stress chronique dans son métier d’avocate, souligne l’importance de développer une résistance face à ces défis. Elle a cherché des moyens de renforcer sa résilience, une étape cruciale pour mieux gérer le stress. Celle-ci n’est pas une capacité innée, mais une compétence que l’on peut développer avec du temps et de la pratique. Pour Claire, cela a signifié apprendre à équilibrer son travail et sa vie personnelle, à identifier les facteurs de stress dans sa vie quotidienne et à mettre en place des stratégies pour y faire face.

Elle a également exploré des techniques de relaxation, comme la méditation et le yoga, pour aider à apaiser son esprit et à réduire la tension corporelle. Au fil de mois, en développant sa résilience, Claire a non seulement amélioré sa capacité à gérer le stress, mais elle a aussi augmenté sa satisfaction personnelle et professionnelle alors que son environnement professionnel fait partie des plus exigeants.

Récupéré sur : giphy.com

La racine de rose : un allié naturel

Dans le parcours de Claire pour surmonter le stress, la racine de rose a joué un rôle clé. Cette plante médicinale, réputée pour ses propriétés adaptogènes, aide l’organisme à s’adapter et à résister au stress. Elle agit en équilibrant les niveaux de cortisol, l’hormone de stress, et soutient les fonctions cognitives, contribuant ainsi à un meilleur bien-être général.

Outre la racine de rose, la jeune femme a également intégré l’ashwagandha, une autre plante adaptogène, dans son régime. L’ashwagandha est connu pour sa capacité à réduire l’anxiété et à améliorer la qualité du sommeil, deux aspects cruciaux pour une bonne gestion du stress. En combinant ces plantes, Claire a découvert un moyen naturel et efficace de soutenir son corps et son esprit face aux défis du quotidien.

Ces plantes, utilisées depuis des siècles dans diverses traditions de médecine naturelle, offrent une alternative douce mais puissante pour ceux qui cherchent à gérer leur stress de manière holistique. Il est toutefois important de consulter un professionnel de santé avant de commencer tout nouveau régime à base de plantes, pour s’assurer qu’il est adapté à vos besoins individuels et à votre état de santé.

Écouter son corps

Ignorer les symptômes de stress peut conduire à des conséquences graves pour la santé. Des tests de stress spécifiques comme le questionnaire de Perceived Stress Scale (PSS) peuvent aider à évaluer son niveau de stress et à identifier les besoins individuels en matière de gestion du stress. Si vous vous sentez concerné, n’hésitez pas à faire un test de stress et à consulter un professionnel de la santé pour des conseils personnalisés.

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Loading

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Pleins feux sur l’ergothérapie pédiatrique

L’ergothérapie pédiatrique est un pilier essentiel dans le développement des enfants ayant besoin d’un accompagnement spécialisé dans les activités de la vie quotidienne. Cette approche thérapeutique met en lumière l’importance de soutenir l’autonomie et l’intégration sociale dès le plus jeune âge.

Loading

Lire la suite »

L’union fait la force

Nicole Gusset joue un rôle crucial dans l’accompagnement des personnes atteintes de SMA (amyotrophie spinale) en Suisse et, depuis peu, à l’échelle européenne, grâce à une approche basée sur l’information et la confiance.

Loading

Lire la suite »

Diabète : l’odyssée SUGARBIKE

Fanny Zihlmann, une artiste et aventurière atteinte de diabète de type 1, nous emmène dans son projet ambitieux : SUGARBIKE. Cette initiative personnelle vise à démontrer que le diabète ne constitue pas une barrière à l’aventure et à l’exploration de soi. À travers un périple à vélo, Fanny aspire à repousser ses limites physiques et mentales, tout en sensibilisant sur le diabète.

Loading

Lire la suite »

La myopie : Comprendre, vivre et traiter

Dans un monde de plus en plus dominé par les écrans et un mode de vie sédentaire, la myopie est devenue une préoccupation de santé publique majeure. Aujourd’hui, des millions de personnes à travers le globe sont affectées par cette condition, avec des prévisions indiquant que près de la moitié de la population mondiale pourrait être myope d’ici 2050.

Loading

Lire la suite »