Contre vents et marées : vaincre le surmenage

Surmenage

Dans le monde d’aujourd’hui, où tout va très vite, le surmenage, l’anxiété et le stress sont devenus des réalités presque ordinaires. Alors que nous nous efforçons de concilier travail, famille et engagements personnels, la pression semble souvent implacable. Cet article vise à mettre en lumière l’impact des facteurs de stress de la vie moderne et à explorer les remèdes naturels qui peuvent apporter un soulagement.

Par Adeline Beijns

Histoires personnelles

John est un ingénieur informaticien de 35 ans. « Entre les délais serrés et la pression constante pour rester à jour avec les dernières technologies, je me retrouve souvent à travailler de longues heures, ce qui empiète sur ma vie personnelle et me laisse dans un état de stress et d’anxiété presque permanent. Je me sens comme si je courais constamment après le temps, sans jamais pouvoir me détendre vraiment ».

Du côté de Sarah, une mère célibataire et infirmière à plein temps de 39 ans, même son de cloche : « J’essaie de jongler entre les exigences de mon travail en tant qu’infirmière, où les urgences sont monnaie courante, et les responsabilités de mère célibataire, ce qui me laisse souvent épuisée et surmenée. Chaque jour est un défi pour trouver un équilibre, et je me sens constamment débordée, essayant de répondre aux besoins de mes patients et de mon enfant sans avoir un moment pour moi ». Quant à Emma, 24 ans, une jeune diplômée confrontée aux défis du marché du travail, elle fait face à de l’anxiété.

« Fraîchement sortie de l’université, je me trouve face à un marché du travail incertain et extrêmement compétitif. La pression de trouver un emploi stable, couplée à la crainte de ne pas être à la hauteur des attentes, me pèse énormément. Je me sens souvent anxieuse et incertaine quant à mon avenir, naviguant dans un monde où les opportunités semblent rares et les attentes élevées ». Quel que soit notre parcours personnel et professionnel, force est de constater que nous avons tous des moments où le stress prend le dessus et où il faut agir.

L’impact silencieux

Le stress et l’anxiété ne sont pas seulement des états mentaux ; ils ont de profondes implications physiques. Lorsque nous sommes stressés, notre corps libère des hormones comme le cortisol et l’adrénaline, ce qui déclenche la réaction de « lutte ou de fuite ». Bien que cette réaction soit essentielle à la survie, une activation chronique peut avoir des effets néfastes sur la santé. Ainsi, un stress prolongé peut contribuer à toute une série de problèmes, dont les maladies cardiaques, les troubles digestifs, l’insomnie et l’affaiblissement de la fonction immunitaire. Il peut également exacerber des problèmes de santé mentale tels que la dépression et les troubles anxieux. Mieux comprendre les manifestations physiques du stress est capital pour en reconnaître la gravité et prendre les mesures qui s’imposent.

L’importance de bien s’entourer

On ne saurait trop insister sur l’importance du soutien social dans la gestion du stress et de l’anxiété. Des liens sociaux solides, que ce soit avec la famille, les amis ou des réseaux communautaires plus larges, jouent un rôle crucial dans le renforcement de la résilience mentale et le soutien émotionnel. Le fait d’être en contact avec des personnes qui vous soutiennent permet de partager vos préoccupations et vos difficultés, ce qui réduit le sentiment d’isolement souvent associé au stress.

En outre, le fait de faire partie d’une communauté peut favoriser un sentiment d’appartenance et d’utilité, qui sont essentiels au bien-être mental. Qu’il s’agisse de rencontres informelles, de groupes de soutien ou d’activités en groupes, ces interactions sociales peuvent apporter du réconfort, des conseils et un point de vue différent sur des situations stressantes. En d’autres termes, le soutien social agit comme un tampon contre les effets négatifs du stress, nous aidant à traverser les périodes difficiles avec plus d’aisance et de confiance.

Récupéré sur : giphy.com

Les plantes qui apaisent l’esprit et le corps

Dans notre quête de réconfort face au stress et à l’anxiété, la nature nous offre généreusement une variété de plantes, chacune ayant des propriétés uniques pour calmer l’esprit et le corps. Parmi ces alliés naturels, la lavande se distingue par son parfum envoûtant, reconnu en aromathérapie pour réduire l’anxiété et l’agitation. Son essence apaisante amène doucement l’esprit à se détendre. De même, la camomille, souvent appréciée sous forme de thé chaud, est une pierre angulaire de la médecine traditionnelle depuis des siècles, vénérée pour sa capacité à soulager le stress et à favoriser un sen- timent de calme. La mélisse, avec son arôme subtil d’agrume, joue également un rôle essentiel dans l’apaisement de l’esprit anxieux.

Connue pour ses propriétés stimulant l’humeur, elle dissiperait aussi l’anxiété. Quant à l’orpin sec (rhodiola rosea), il s’agit d’une plante qui pousse dans les régions froides du monde et qui contribuerait à améliorer les performances mentales et physiques et la résistance au stress. Enfin, la passiflore, jolie fleur bleue et mauve, offre plus qu’un simple plaisir visuel. C’est un traitement traditionnel de l’insomnie et de l’anxiété, un sédatif naturel qui endormirait l’esprit agité dans un sommeil réparateur. Attention toutefois car même si la tentation est grande d’avoir recours à l’automédication et de choisir ses problèmes compléments alimentaires, il est essentiel d’aborder leur utilisation de manière réfléchie et, de préférence, sous la supervision d’un professionnel de la santé.

Agir

Si les remèdes naturels peuvent être efficaces pour gérer le stress et l’anxiété, il est important de savoir reconnaître quand une aide professionnelle est nécessaire. Le stress persistant ou accablant ne doit pas être ignoré. Le recours à des professionnels de la santé mentale, tels que des thérapeutes, peut s’avérer crucial pour gérer le stress et l’anxiété graves. En outre, des changements de mode de vie tels que l’exercice physique régulier, une alimentation équilibrée et un sommeil suffisant sont essentiels pour renforcer la résilience face au stress.

Que retenir ?

Le message clé est clair : n’attendez pas d’être submergé par le stress et les émotions négatives. Il existe des solutions simples et une intervention précoce peut faire une grande différence pour maintenir une bonne santé mentale et physique. Rappelez-vous que donner la priorité à votre bien-être n’est pas un luxe, mais une nécessité pour mener une vie équilibrée et épanouissante. 

Lasea

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Loading

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Pleins feux sur l’ergothérapie pédiatrique

L’ergothérapie pédiatrique est un pilier essentiel dans le développement des enfants ayant besoin d’un accompagnement spécialisé dans les activités de la vie quotidienne. Cette approche thérapeutique met en lumière l’importance de soutenir l’autonomie et l’intégration sociale dès le plus jeune âge.

Loading

Lire la suite »

L’union fait la force

Nicole Gusset joue un rôle crucial dans l’accompagnement des personnes atteintes de SMA (amyotrophie spinale) en Suisse et, depuis peu, à l’échelle européenne, grâce à une approche basée sur l’information et la confiance.

Loading

Lire la suite »

Diabète : l’odyssée SUGARBIKE

Fanny Zihlmann, une artiste et aventurière atteinte de diabète de type 1, nous emmène dans son projet ambitieux : SUGARBIKE. Cette initiative personnelle vise à démontrer que le diabète ne constitue pas une barrière à l’aventure et à l’exploration de soi. À travers un périple à vélo, Fanny aspire à repousser ses limites physiques et mentales, tout en sensibilisant sur le diabète.

Loading

Lire la suite »

La myopie : Comprendre, vivre et traiter

Dans un monde de plus en plus dominé par les écrans et un mode de vie sédentaire, la myopie est devenue une préoccupation de santé publique majeure. Aujourd’hui, des millions de personnes à travers le globe sont affectées par cette condition, avec des prévisions indiquant que près de la moitié de la population mondiale pourrait être myope d’ici 2050.

Loading

Lire la suite »