Bronzer tout en se protégeant

À l’approche de la saison estivale, nous sommes nombreux à nous interroger sur les moyens de protéger notre peau des rayons nocifs du soleil. Avec la menace croissante du réchauffement de la planète et l’augmentation effective des températures, il est plus important que jamais de bien choisir sa protection solaire.

  

Par Adeline Beijns

Cancers cutanés 

En Suisse chaque année entre 1000 et 1200 nouveaux patients sont atteints de mélanome et 220 environ décèdent de ce cancer1. Prendre soin de sa peau et la protéger des effets néfastes de l’astre solaire est donc devenu une évidence et une nécessité. Toutefois, la protection de notre peau ne doit pas nécessairement se faire au détriment de la planète. De fait, il existe de nombreuses façons de se protéger du soleil tout en étant conscient de notre impact environnemental.

Protections naturelles

L’un des moyens les plus efficaces de protéger notre peau du soleil est d’utiliser une protection solaire. Malheureusement, nombreuses sont celles qui contiennent des produits chimiques qui peuvent être nocifs pour la vie marine et l’environnement et il est donc important de choisir des écrans solaires fabriqués avec des ingrédients naturels et écologiques, comme l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane.

En outre, il est conseillé de rechercher des crèmes solaires qui ne présentent aucun danger pour les récifs, c’est-à-dire qui ne contiennent pas d’ingrédients susceptibles de nuire aux récifs coralliens. Une autre façon de protéger sa peau du soleil est de porter des vêtements de protection. Les tissus légers et respirants comme le lin, le coton et le bambou sont d’excellentes options pour les vêtements d’été, car ils sont naturels, durables et protègent la peau du soleil. Côté pratique, pensez aussi à utiliser un parasol ou un parapluie qui peut fournir de l’ombre et une certaine protection.

Activités en tout genre

Il est également important de tenir compte de notre impact sur l’environnement lors de nos activités estivales. Choisir de faire une randonnée ou une promenade à vélo au lieu de conduire jusqu’à la plage peut non seulement être une activité amusante et saine, mais aussi réduire les émissions de carbone. Pour conclure, protéger notre peau est essentiel mais il est important que nos actions ne nuisent pas à l’environnement. En choisissant des protections solaires naturelles et écologiques et en étant conscient de notre impact sur la planète, nous pouvons pleinement profiter de l’été.

Des solutions existent :

Ultrasun
Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Loading

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Pleins feux sur l’ergothérapie pédiatrique

L’ergothérapie pédiatrique est un pilier essentiel dans le développement des enfants ayant besoin d’un accompagnement spécialisé dans les activités de la vie quotidienne. Cette approche thérapeutique met en lumière l’importance de soutenir l’autonomie et l’intégration sociale dès le plus jeune âge.

Loading

Lire la suite »

L’union fait la force

Nicole Gusset joue un rôle crucial dans l’accompagnement des personnes atteintes de SMA (amyotrophie spinale) en Suisse et, depuis peu, à l’échelle européenne, grâce à une approche basée sur l’information et la confiance.

Loading

Lire la suite »

Diabète : l’odyssée SUGARBIKE

Fanny Zihlmann, une artiste et aventurière atteinte de diabète de type 1, nous emmène dans son projet ambitieux : SUGARBIKE. Cette initiative personnelle vise à démontrer que le diabète ne constitue pas une barrière à l’aventure et à l’exploration de soi. À travers un périple à vélo, Fanny aspire à repousser ses limites physiques et mentales, tout en sensibilisant sur le diabète.

Loading

Lire la suite »

La myopie : Comprendre, vivre et traiter

Dans un monde de plus en plus dominé par les écrans et un mode de vie sédentaire, la myopie est devenue une préoccupation de santé publique majeure. Aujourd’hui, des millions de personnes à travers le globe sont affectées par cette condition, avec des prévisions indiquant que près de la moitié de la population mondiale pourrait être myope d’ici 2050.

Loading

Lire la suite »