Ces petites plaies qu’on ne saurait voir…

La vie n’est pas sans danger même pour les moins téméraires dentre nous. Qu’elles soient liées au sport, aux frottements ou au port du soutien-gorge, les blessures font partie de notre quotidien. Non traitées, elles peuvent s’infecter et devenir un véritable problème. Mieux vaut s’y prendre à temps.  

Par Adeline Beijns

À foison

Avez-vous déjà pensé au nombre de fois où vous vous blessez au cours d’une semaine, ni vu ni connu ? Laissez-moi vous dire que le nombre est impressionnant. Fort heureusement, ces blessures superficielles sont souvent sans conséquences mais elles n’en sont pas moins gênantes. Qu’il s’agisse de plaies liées au sport, au jardinage, à la cuisine ou encore aux frottements entre les cuisses, sous les aisselles ou au niveau des avant-bras lorsqu’on souffre de surpoids, mieux vaut les traiter dès leur apparition même si elles ne sont pas faciles à atteindre, comme dans le cas du sillon interfessier.

Les gestes à adopter

Outre le risque d’infection en cas de plaies ouvertes, une plaie non traitée peut entraîner un changement permanent de la couleur de la peau et en particulier lors de frottements. Que vous choisissiez une solution naturelle ou allopathique, les gestes à prodiguer restent les mêmes pour traiter des blessures superficielles. Dès leur apparition, il faut veiller à stopper le saignement, les désinfecter, appliquer un produit qui favorise leur cicatrisation et soulage la douleur. Lorsque vous pansez la plaie, utilisez toujours un pansement ou un bandage stérile. Les plaies très superficielles peuvent guérir sans pansement mais veillez à garder la plaie propre et sèche. Astucieux, certains produits cicatrisants se gélifient pour maintenir la plaie dans un environnement humide, ce qui contribue à réduire la sensation de douleur. Si vous avez une ecchymose ou un gonflement, vous pouvez y appliquer de la glace et si vous passez du temps à l’extérieur, utilisez un écran solaire dont le facteur de protection solaire est d’au moins 30, jusqu’à ce que la blessure soit complètement guérie.

Petite anecdote : certains de ces gestes s’appliquent aussi à nos amis à quatre pattes !

Quand consulter un médecin ?

Bien que vous puissiez traiter certaines plaies à la maison, consulter votre médecin ; surtout dans les cas tels qu’une plaie ouverte profonde, un saignement qui ne s’arrête pas malgré une pression directe, un saignement qui dure plus de 20 minutes, un saignement dû à un accident grave ou que vous souffrez d’une maladie chronique. 

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Pleins feux sur l’ergothérapie pédiatrique

L’ergothérapie pédiatrique est un pilier essentiel dans le développement des enfants ayant besoin d’un accompagnement spécialisé dans les activités de la vie quotidienne. Cette approche thérapeutique met en lumière l’importance de soutenir l’autonomie et l’intégration sociale dès le plus jeune âge.

Loading

Lire la suite »

L’union fait la force

Nicole Gusset joue un rôle crucial dans l’accompagnement des personnes atteintes de SMA (amyotrophie spinale) en Suisse et, depuis peu, à l’échelle européenne, grâce à une approche basée sur l’information et la confiance.

Loading

Lire la suite »

Diabète : l’odyssée SUGARBIKE

Fanny Zihlmann, une artiste et aventurière atteinte de diabète de type 1, nous emmène dans son projet ambitieux : SUGARBIKE. Cette initiative personnelle vise à démontrer que le diabète ne constitue pas une barrière à l’aventure et à l’exploration de soi. À travers un périple à vélo, Fanny aspire à repousser ses limites physiques et mentales, tout en sensibilisant sur le diabète.

Loading

Lire la suite »

La myopie : Comprendre, vivre et traiter

Dans un monde de plus en plus dominé par les écrans et un mode de vie sédentaire, la myopie est devenue une préoccupation de santé publique majeure. Aujourd’hui, des millions de personnes à travers le globe sont affectées par cette condition, avec des prévisions indiquant que près de la moitié de la population mondiale pourrait être myope d’ici 2050.

Loading

Lire la suite »