Une seconde chance

Après savoir échappé à une mort subite, bravant ainsi le destin, Némo est bien conscient que la Vie lui donne une seconde chance. Âgé de 63 ans, il vient de subir un triple pontage coronarien qui s’est déroulé avec succès. Bien entouré par ses proches pour entamer un nouveau chapitre de sa vie, il lui faudra pourtant du courage et de la persévérance pour adopter une nouvelle hygiène de vie et suivre son traitement médicamenteux.

Par Adeline Beijns

Un nouveau petit déjeuner

« Oh non, tout ça ? » s’exclame Némo lorsqu’il s’approche de la table où le petit déjeuner, préparé avec amour par sa femme Laura, l’attend. Follement amoureuse de son mari, Laura a pris cette habitude il y a déjà presque 40 ans. « Tous les matins, je me réveille un quart d’heure plus tôt que lui et je prépare le petit déjeuner. C’est un petit rituel qui nous permet de bien commencer la journée » confie-t-elle en regardant, quand même un peu perplexe, la quantité de médicaments que Némo doit prendre le matin.

Bêta-bloquant, antiagrégant plaquettaire, statine, aspirine … la liste du petit déjeuner de Némo est très longue ! « Si j’ai bien compris, les bêta-bloquants servent à baisser la tension artérielle et permettent au cœur de supporter plus de stress. Les antiagrégants plaquettaires, c’est une sorte d’aspirine qui va fluidifier le sang et empêcher les plaquettes de s’agglutiner. Et les statines, c’est pour mon cholestérol ! » s’exclame Némo, fier d’avoir retenu sa leçon.

Pour celui qui raffolait de croissants pur beurre et d’œufs brouillés le matin, le menu a changé drastiquement : pain complet, margarine végétale, confiture allégée, fruits et blanc de dinde règnent désormais en maîtres sur la table.

Cholestérol, mon ennemi

Les statines, que notre rescapé doit prendre tous les jours, comptent parmi les médicaments les plus efficaces pour combattre un taux élevé de cholestérol et en particulier le LDL, qualifié de « mauvais cholestérol ».

L’utilité de ces médicaments ne fait aucun doute chez les personnes qui ont déjà eu un accident cardiovasculaire. En diminuant le taux de cholestérol sanguin, ils contribuent à réduire le risque de récidive. Cependant, comme de nombreux médicaments, il existe quelques effets secondaires.

Pour Némo, les premières statines prescrites n’ont pas eu les effets escomptés car son taux de cholestérol restait bien au-dessus des valeurs cibles recommandées par le cardiologue. « Moi qui suivais le traitement et mon régime à la lettre, je me suis senti découragé en apprenant que mon taux de cholestérol restait élevé » soupire notre ami.

Un soutien inconditionnel

On le comprend sans problème car, des efforts, Némo en a fait. « Je suis vraiment fière de lui. Depuis l’annonce choc du diagnostic, il a arrêté de fumer, de boire et fait de la marche tous les jours, à son rythme » souligne Laura, admirative et étonnée de la volonté affichée et sans failles de son grand amour. Seulement quelques mois auront suffi à Némo pour trouver le bon traitement. Une thérapie d’une autre sorte (hypolipémiant) lui est prescrite et cette fois, avec succès.

Depuis l’opération, sept mois se sont écoulés et Némo et sa famille ont retrouvé une certaine routine quotidienne. L’apaisement et la confiance en l’avenir retrouvée, Némo considère que « je le dois bien sûr à ma femme qui me témoigne un soutien inconditionnel depuis presque 40 ans, mes enfants qui me ménagent en ne faisant et en ne disant plus autant de bêtises mais aussi à mon médecin traitant et mon cardiologue qui ont toujours fait preuve d’empathie et de gentillesse. C’est grâce à leur suivi régulier et à notre échange franc et honnête que je suis en vie aujourd’hui ». Tous ensemble, ils ont su créer une équipe gagnante et bienfaisante autour de notre patriarche qui n’a rien perdu de son caractère flamboyant et de sa joie de vivre quelques mois. 

Retrouvez encore plus de témoignages :

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Loading

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Pleins feux sur l’ergothérapie pédiatrique

L’ergothérapie pédiatrique est un pilier essentiel dans le développement des enfants ayant besoin d’un accompagnement spécialisé dans les activités de la vie quotidienne. Cette approche thérapeutique met en lumière l’importance de soutenir l’autonomie et l’intégration sociale dès le plus jeune âge.

Loading

Lire la suite »

L’union fait la force

Nicole Gusset joue un rôle crucial dans l’accompagnement des personnes atteintes de SMA (amyotrophie spinale) en Suisse et, depuis peu, à l’échelle européenne, grâce à une approche basée sur l’information et la confiance.

Loading

Lire la suite »

Diabète : l’odyssée SUGARBIKE

Fanny Zihlmann, une artiste et aventurière atteinte de diabète de type 1, nous emmène dans son projet ambitieux : SUGARBIKE. Cette initiative personnelle vise à démontrer que le diabète ne constitue pas une barrière à l’aventure et à l’exploration de soi. À travers un périple à vélo, Fanny aspire à repousser ses limites physiques et mentales, tout en sensibilisant sur le diabète.

Loading

Lire la suite »

La myopie : Comprendre, vivre et traiter

Dans un monde de plus en plus dominé par les écrans et un mode de vie sédentaire, la myopie est devenue une préoccupation de santé publique majeure. Aujourd’hui, des millions de personnes à travers le globe sont affectées par cette condition, avec des prévisions indiquant que près de la moitié de la population mondiale pourrait être myope d’ici 2050.

Loading

Lire la suite »