Diabète : comment survivre à Noël ?

Tout le monde le sait, les fêtes de fin d’année sont synonymes d’excès en tout genre. Alors que pour la plupart d’entre nous, les kilos superflus seront rapidement éliminés, pour les diabétiques, la question n’est pas véritablement d’ordre esthétique mais plutôt métabolique. Dans l’opulence des réveillons, quels sont les aliments à bannir et à privilégier pour éviter les malaises glycémiques ?

Par Adeline Beijns

Anticiper avant tout

Invité par la famille ou les amis, on ne contrôle pas toujours ce qui se retrouvera dans notre assiette. Même s’il est assez délicat de poser la question, il est important de savoir ce qui sera proposé au menu. Si le plat principal s’annonce riche en glucides, mieux vaut ne pas trop manger au moment de l’apéritif et adapter les injections d’insuline en conséquence. Prévenir vaut mieux que guérir.

Que boire et manger à l’apéritif ?

Une consommation modérée d’alcool n’a pas de conséquences néfastes sur l’équilibre du diabète pour autant que quelques règles soient respectées.

1. Ne buvez pas à jeun car l’alcool peut engendrer des hypoglycémies.

2. Limitez-vous à 2 verres d’alcool.

3. Privilégiez les vins rouges qui sont sans glucides.

4. Evitez les alcools forts, aromatisés ou contenant plus de glucides tels que les bières, vins moelleux et liquoreux.

En ce qui concerne le grignotage, évitez les apéritifs salés comme les chips, biscuits et les cacahuètes qui sont souvent trop salés et trop gras et qui n’apportent rien en termes nutritionnels. Privilégiez plutôt les assortiments de crudités : concombre, chou-fleur, tomates cerises, artichauts…

EN ENTRÉE

Pauvres en glucides pourvu qu’ils ne soient pas accompagnés de sauces riches, les salades, crudités, fruits de mer et crustacés sont les alliés parfaits. Vous pouvez donc laisser libre cours à votre imagination et composer une assiette de la mer.

PLAT PRINCIPAL

Peu importe qu’il s’agisse de dinde, chapon ou saumon, faites plutôt attention aux sauces et aux accompagnements: limitez les pâtes, riz et pain. Mangez bien mais sans vous resservir.

FINIR EN BEAUTÉ

Pour le dessert, en fonction de ce que vous aurez mangé avant, vous pouvez peut être vous laissez tenter par une note sucrée. Privilégiez tout de même, les desserts peu gras et les fruits rouges pauvres en glucides tels que les myrtilles, framboises, fraises et groseilles.

Plus d’informations :

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Loading

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Le virus HPV : comprendre et agir

Le virus du papillome humain (HPV) représente l’une des infections sexuellement transmissibles les plus courantes au monde. Il touche tant les hommes que les femmes et peut avoir des conséquences sérieuses sur la santé. Cet article vise à démystifier le HPV, en expliquant ce que c’est, comment il se transmet, ses symptômes, ses risques, et plus encore.

Loading

Lire la suite »

Comprendre l’aménorrhée

L’aménorrhée primaire se réfère à l’absence de règles chez une jeune fille de plus de 16 ans sans qu’elle n’en ait jamais eu auparavant, tandis que l’aménorrhée secondaire concerne les femmes qui connaissent une interruption de leurs cycles menstruels pour une durée de trois mois ou plus.

Loading

Lire la suite »

L’endométriose : un mal invisible

Dans le dédale des maladies féminines, l’endométriose reste souvent méconnue malgré son impact profond sur la vie des femmes qui en souffrent. Affectant environ 10% des femmes en âge de procréer, cette condition révèle non seulement les limites de notre compréhension médicale mais aussi les défis quotidiens que doivent relever celles qui vivent avec.

Loading

Lire la suite »

Le sucre et les enfants : un doux danger

Avec les fêtes de Pâques passées, les foyers suisses, comme ailleurs, se retrouvent souvent envahis de chocolats et de confiseries. Si ces douceurs font briller les yeux des enfants, elles soulèvent également des inquiétudes chez les parents et les professionnels de la santé. Entre caries, hyperactivité et obésité infantile, le sucre est souvent pointé du doigt. Mais qu’en est-il vraiment ? Démêlons le vrai du faux entre plaisir et modération.

Loading

Lire la suite »

Faire face aux allergies : stratégies et espoirs

Les allergies affectent des millions de personnes dans le monde, et leur incidence semble augmenter en ce qui concerne les allergies respiratoires, en particulier chez les enfants. Ce phénomène préoccupant interroge sur les causes de cette hausse et sur les moyens de la combattre efficacement.

Loading

Lire la suite »