Cancer de la vessie : longtemps asymptomatique

Marie-Madeleine, 74 ans, est une battante et n’est pas du genre à s’inquiéter de légers « bobos ». C’est donc avec le plus grand étonnement qu’elle découvre qu’elle est atteinte d’un cancer avancé de la vessie. Deux ans plus tard, elle nous livre son témoignage.  

Par Adeline Beijns

L’indépendance avant tout

C’est en Haute-Savoie que Marie-Madeleine voit le jour, il y a 74 ans. Ayant de la famille dans le canton de Genève, et son diplôme d’assistante de direction en poche, c’est aux bords du Lac Léman qu’elle élit domicile en 1966. Ambitieuse et pleine d’énergie, elle commence sa carrière dans le domaine bancaire avant de travailler dans le secteur de l’import-export de matières premières. Côté cœur, sa volonté d’indépendance la tiendra loin du sceau du mariage mais ne l’empêchera pas de connaître le bonheur d’être tout d’abord maman et ensuite grand-mère. Sa fille, âgée de 40 ans, a en effet deux filles adolescentes qui ont aujourd’hui 15 et 16 ans.

Pertes urinaires

«J’ai attendu trop longtemps» confesse Marie-Madeleine. «Cela faisait deux mois que je souffrais de pertes urinaires et que j’avais détecté la présence de sang dans mes urines ». En août 2020, n’y tenant plus, elle se décide finalement à aller voir son médecin généraliste qui l’envoie à l’hôpital sur le champ. Après plusieurs examens, le diagnostic tombe rapidement comme un couperet: la jeune grand-mère souffre d’un carcinome urothélial de haut grade.

Comme cette tumeur plate apparaît sur le revêtement de la vessie et est susceptible d’envahir en profondeur les couches de sa paroi, les médecins sont sans appel, Marie-Madeleine devra subir une ablation complète de la vessie et aura, à la place, une poche urinaire. En termes médicaux, on parle d’une « ablation avec déviation de type Bricker », du nom de son inventeur.

Le tabac, responsable ?

Lorsqu’il s’agit d’un cancer de la vessie, le premier facteur de risque est généralement le tabac. Marie-Madeleine avait fumé durant plusieurs années mais «pas énormément, 5 à 6 cigarettes par jour tout au plus » explique-t-elle. « J’avais d’ailleurs arrêté, 10 ans auparavant, pour avoir plus de souffle lors de mon jogging quotidien ». Avait-elle déjà eu des problèmes à la vessie? « Jamais, même pas de cystites alors qu’elles sont relativement courantes chez les femmes » poursuit-elle. Ni douleurs ni grande fatigue, rien ne laissait présager que le cancer progressait sans bruit dans son corps.

Une prise en charge exceptionnelle

C’est donc en octobre 2020 que sa vessie lui est retirée. Loin d’être abattue par l’opération « qui s’est très bien passée » selon elle, elle s’est très vite habituée à la poche. «On m’avait recommandé une infirmière qui devait venir me voir tous les jours mais je lui ai vite dit que je pouvais me débrouiller toute seule » se souvient Marie-Madeleine.

D’où lui vient cette force? «De mon voisinage et de ma famille. J’ai un grand soutien de la part de ma fille, mes deux frères, mes belles-sœurs, ma sœur ainsi que de mes nièces. Toute l’équipe médicale et en particulier le chirurgien et l’oncologue ont été fantastiques. J’ai été extrêmement bien suivie». Traitée dans une petite structure où les oncologues, les autres médecins et les infirmières travaillent en équipe, a été un élément important et rassurant pour la septuagénaire. Cela a été particulièrement le cas lorsqu’elle a dû subir 3 cycles de chimiothérapie pour traiter les quelques métastases qui n’avaient pu être enlevées par la chirurgie.

Et maintenant ?

En juin dernier, l’oncologue lui annonce la bonne nouvelle: «vous êtes en rémission totale!». Suivant malgré tout encore une immunothérapie jusqu’en 2023, Marie-Madeleine se dit qu’elle peut quand même, à présent, clore ce chapitre et penser à l’avenir tout en vivant le plus normalement possible !

Cet article a été réalisé avec l’aimable soutien d’Astellas Pharma Suisse SA 
L’indépendance de l’opinion du patient a été entièrement respectée

Vous avez aimé cet article ? Ne manquez pas :

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Loading

Partagez sur

Facebook

Plus d’articles :

Comprendre le zona

Le zona, également appelé herpès zoster, est une infection virale causée par la réactivation du virus varicelle-zona. Ce dernier peut rester en sommeil dans les tissus nerveux et réapparaître des années plus tard sous la forme d’un zona.

Loading

Lire la suite »

Fascination pour la vie des milliardaires : plongée dans la psyché humaine

À une époque où la vie des milliardaires est fréquemment mise en avant dans les médias, elle devient souvent le sujet d’articles de magazines, de séries télévisées et de messages en vogue sur les réseaux sociaux. S’il est évident que la société éprouve une profonde fascination pour ces personnes, la question fondamentale qui se pose est la suivante : pourquoi leur vie nous intrigue-t-elle à ce point ?

Loading

Lire la suite »

Aider les patients porteurs de maladies rares en Valais et au-delà

Fondée à Sion en 2017, MaRaVal est une association à but non lucratif dédiée aux personnes atteintes de maladie rare et à leur famille. Elle propose des prestations dont l’efficacité a été démontrée, comme le soutien aux patients, la défense de leurs intérêts, la coordination des interventions et des formations dans divers domaines affectant la vie de ces personnes et de leurs proches. Entretien réalisé avec Christine de Kalbermatten, directrice et fondatrice de MaRaVal – maladies rares Valais.

Loading

Lire la suite »

Sauté de légumes de printemps

Cette recette est une véritable ode aux légumes frais du printemps. Elle présente un mélange coloré d’asperges, de pois mange-tout, de carottes et de poivrons, sautés dans une sauce légère et savoureuse à base de sauce soja, de gingembre, d’ail et d’un soupçon de miel pour la douceur. Garni de graines de sésame et d’herbes fraîches, ce plat est à la fois nutritif et visuellement attrayant, parfait pour les personnes gourmandes et soucieuses de leur santé.

Loading

Lire la suite »

Salade de quinoa et betteraves grillées

Une salade copieuse et rafraîchissante qui combine la douceur des betteraves rôties avec la saveur de noix du quinoa. Cette salade est mélangée avec de la roquette, des concombres en dés et de la feta émiettée, puis assaisonnée d’une vinaigrette citronnée. Garnie de noix grillées pour le croquant, c’est un repas équilibré et satisfaisant, idéal pour les premiers jours du printemps.

Loading

Lire la suite »