Cet hiver, c’est décidé, on se jette à l’eau !

Cold Water Swimming - Jump in and Feel New | by Paul Arthur | Medium

Soyons francs, par le passé, les rares personnes qui se baignaient en hiver passaient pour des originaux. Or, depuis la pandémie de Covid-19, le nombre de ces baigneurs un peu particuliers a considérablement augmenté. On peut les observer sur presque toutes les plages de nos lacs. Mais pourquoi un nombre de plus en plus important d’adeptes se jettent à l’eau une fois la belle saison terminée ? L’eau froide, est-ce un phénomène de mode?

Par Adeline Beijns

C’est fou, mais ça marche, c’est la santé par l’eau froide !

Renseignements pris, il s’avère que se baigner en hiver n’est pas un acte héroïque. Cela s’apparente plutôt à une approche holistique qui, par une exposition progressive au froid, permet d’apprendre à contrôler les réactions de son corps et à augmenter ses défenses naturelles et ses capacités d’adaptation. Quatre siècles avant notre ère, Hippocrate, père de la médecine, préconisait déjà l’utilisation d’eau froide contre les fièvres, les rhumatismes et les affections arthritiques. Rien de bien nouveau somme toute!

Freezing GIF
Source : Giphy

L’homme de glace

Tous les adeptes des bains glacés le connaissent. Lui? C’est le hollandais Wim Hof. Il incarne les ressources inépuisables du corps humain grâce au contrôle de la respiration et d’entraînement au froid. Il faut admettre que le bonhomme demeure une énigme pour la science. Il a couru des marathons par -30*C en short, nagé sous la banquise, s’est assis dans un réservoir de glace pendant 1h30 sans que sa température centrale ne bouge d’un iota et augmenté son métabolisme de plus de 300%. Rien que ça!

Source : Giphy

Son premier livre intitulé «Tout ce qui ne nous tue pas» transmet sa philosophie de vie. Quelque part entre Nietzsche et la résilience de Cyrulnik, mais en plus radical! Il révèle désormais sa Méthode Wim Hof (MWH) dans un deuxième livre dont le titre est tout aussi incitatif «The Iceman – Suivez le guide». Il faut lui reconnaître d’avoir probablement remis les bains froids au goût du jour, bien avant la pandémie.

Au final, quels bienfaits ?

Le froid permet la diminution du stress chronique et de l’inflammation, l’augmentation de la concentration, de l’énergie, de la qualité du sommeil et de l’immunité. Il permet de lâcher nos croyances limitatives, d’éloigner nos peurs et d’augmenter la confiance en soi. L’exposition régulière à l’eau froide permet également de soulager un grand nombre de pathologies, dont les problèmes articulaires. Les bains froids peuvent ainsi être une aide précieuse pour les personnes souffrant de pathologies rhumatismales. Pas un remède miracle certes, mais une aide précieuse.

Alors, si l’on vous promet de vous sentir vraiment dans le moment présent, suivi d’un effet euphorisant et anxiolytique et d’une sensation de bien-être, ça vous tente ? Et si l’on ajoute encore un effet anti-inflammatoire et antidouleur, une amélioration du système immunitaire, alors là, c’est décidé, cet hiver, vous vous jetterez à l’eau!

season 3 episode 6 GIF by SpongeBob SquarePants
Source : Giphy

Avec le consentement éclairé des rhumatologues membres de son comité directeur, la Ligue vaudoise contre le rhumatisme (LVR), associée à Artisan du Vivant, propose dès cet automne des ateliers «La santé par le froid».

Les techniques respiratoires vous guideront tout du long de ces immersions progressives accompagnées par deux ostéopathes. Vous aurez l’occasion de poser vos questions et d’effacer vos craintes. Vous acquerrez les outils nécessaires pour continuer tout l’hiver, seul ou en groupe, une activité bienfaisante

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est giphy.gif.

Des solutions existent … découvrez-les ! https://www.ligues-rhumatisme.ch/

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Partager sur facebook
Facebook

Plus d’articles :

Chez moi ça sent la rose !

Vous l’ignoriez sans doute, mais vos selles tombent forcément dans l’une des sept catégories identifiées par l’échelle de Bristol. La forme des selles dépend de la durée de leur séjour dans les intestins. Enquête… 

Lire la suite »

La maladie aux mille visages

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire chronique incurable du système nerveux central. En Suisse, plus de 15’000 personnes en souffrent. La Société suisse de la sclérose en plaques, association à but non lucratif, offre son soutien aux malades ainsi qu’à leurs proches.

Lire la suite »

AU SECOURS ! Yeux rouges, secs et irrités ?

Qui n’a pas déjà eu cette expérience désagréable de yeux secs, rouges et irrités ? Ce problème, relativement courant, est causé par un manque chronique d’hydratation et de lubrification de la surface de l’œil. Pour éviter ces désagréments et tout risque d’infection (blépharite), une bonne hygiène palpébrale est recommandée.

Lire la suite »