Diabète de type 1, type 2, quelles différences ?

Beaucoup de personnes ne savent pas qu’il existe deux types de diabète, ou ont tendance à confondre les deux. Et pourtant, le diabète de type 1 et le diabète de type 2 sont deux maladies aux origines et aux causes bien distinctes.

Par Ana Popov

Diabète de type 1

Le diabète de type 1, aussi appelé insulinodépendant ou juvénile, fréquent chez les enfants et jeunes adultes, touche aussi des personnes de tout âge. Il se caractérise par une absence totale de production d’insuline dans le corps provoquant une hyperglycémie chronique. Le traitement consiste à prendre de l’insuline par injection toute sa vie. Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune.

Causes et origines

A ce jour, la cause exacte de l’affection reste encore inconnue. Ce qui est sûr, c’est que le système immunitaire détruit les cellules situées dans le pancréas qui produisent de l’insuline (appelées cellules bêta). Selon les chercheurs, une prédisposition génétique et certains facteurs environnementaux sont liés au développement du diabète de type 1.

Symptômes

  • une vision floue
  • une forte fatigue
  • une diminution de l’acuité mentale
  • une soif et une faim démesurées
  • une miction fréquente
  • une perte de poids malgré
  • un gros appétit
  • des infections cutanées
  • une cicatrisation difficile des plaies

Diabète de type 2

Le diabète de Type 2, appelé aussi diabète tardif, se manifeste chez des personnes après l’âge de quarante ans mais aussi chez les jeunes, à cause de l’obésité. Pour répondre à ce trop-plein alimentaire, le pancréas produit de l’insuline mais en quantité insuffisante pour réguler la glycémie, ce qui à long terme provoque de graves problèmes de santé. Ce type de diabète se soigne par un traitement individualisé ainsi qu’une surveillance étroite.

Causes et origines

Les causes et origines restent encore floues. Le surpoids, l’obésité, la sédentarité et le manque d’activités physiques, les populations à risques (africaines, asiatiques et latino-américaines) ou encore lorsqu’un membre de la famille (1er degré: frère, sœur, père ou mère) est atteint, font parti des caractéristiques que l’on retrouve régulièrement chez les patients diabétiques de type 2.

Symptômes

  • une diminution de la sensibilité ou un engourdissement des mains et des pieds
  • un état de faiblesse générale
  • des infections fréquentes de la vessie et du vagin
  • l’impuissance
  • une sécheresse de la peau accompagnée d’une démangeaison une vision floue
  • une miction fréquente

Le diabète est une maladie chronique ayant un fort impact sur la qualité de vie des patients. Maladie incurable, il existe des dispositifs pour assurer un bien-être et confort chez les patients atteints.

Des solutions existent, découvrez-les :

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Partager sur facebook
Facebook

Plus d’articles :

Comment soulager les jambes lourdes ?

Nombreuses sont les personnes, à souffrir de jambes lourdes. Conséquence d’une mauvaise circulation dans la partie inférieure du corps, ce problème s’accentue l’été car la chaleur dilate les vaisseaux sanguins et freine la circulation sanguine. Heureusement, des solutions simples existent.

Lire la suite »

Votre ticket de sortie du cercle vicieux des régimes

« J’en peux plus de ce ventre ! », « J’ai l’air d’un boudin dans ce pull ! ». Ce sont généralement ce genre de pensées qui initie une période de « reprise en mains » : « A partir de demain, c’est fini les écarts ! » Et paradoxalement, c’est aussi ce type de pensées qui a le pouvoir de saboter nos bonnes intentions dès le départ.

Lire la suite »

Une pompe à insuline a changé sa vie

Il apparaît le plus souvent dans l’enfance ou au début de l’âge adulte. Mais il peut toucher des personnes de tous âges. Marc a 8 ans lorsqu’on lui diagnostique un diabète de type 1. Depuis, ses journées sont rythmées par plusieurs injections d’insuline. A 38 ans, sa vie change grâce à un type de pompe à insuline, qui lui permet de retrouver une vie presque normale.

Lire la suite »