Surcharge et épuisement, comment y remédier ?

Contaminé ou pas, la crise de la Covid nous aura tous ébranlés. Le ras-le-bol, la fatigue voire l’épuisement mental qui en découlent semblent être de nouveaux dommages collatéraux, inattendus, du climat ambiant. Alors que l’on entrevoit la fin du (long) tunnel, comment faire pour recharger ses batteries et repartir sur de bonnes bases ?

Par Adeline Beijns

Contraintes et charge mentale

Nous avons été plongés depuis plus d’un an a bouleversé nos vies d’une manière et d’une intensité qu’aucun (même les plus devins) aurait pu soupçonner. Les diverses contraintes qui ont pesé et qui pèsent encore aujourd’hui sur toutes les couches de la population ainsi que la tension engendrée par le flux continu d’informations ont généré un surmenage intellectuel voire même un sentiment d’épuisement généralisé.

Et cela n’a hélas rien d’exceptionnel lorsque l’on pense aux différents tracas que cette crise aura causés : de santé, d’organisation mais aussi parfois financiers. Qui peut encore prétendre avoir toute sa tête après les nombreuses réunions Zoom auxquelles on assiste, dans le salon transformé en bureau, entre deux machines de linge et parfois des devoirs à superviser?

Le résultat? Un manque d’énergie, de concentration et d’attention mais aussi des pertes de mémoire qui se font de plus en plus fréquentes. Pour les étudiants qui ont aussi accumulé les situations de stress au cours des derniers semestres, et pour qui les examens approchent à nouveau, un booster intellectuel est à trouver à tout prix. Fort heureusement, des plantes médicinales spécifiques peuvent les aider à récupérer, mémoriser, à se concentrer et à rester en forme.

Les plantes adaptogènes

Encore méconnues, les plantes adaptogènes sont des végétaux aux super pouvoirs utilisés depuis des temps immémoriaux dans la médecine ayurvédique et chinoise.

On les nomme «adaptogènes», car elles se sont développées dans des environnements peu propices et ont montré d’incroyables capacités à s’adapter pour vivre. En les consommant, ces plantes peuvent, à leur tour, nous apporter cette capacité d’adaptation nécessaire lorsque nous sommes confrontés à un environnement stressant.

Parmi celles-ci, dont chacune a ses propres bienfaits, on cite notamment le ginseng, le ginkgo biloba, la rhodiole, l’éleuthérocoque et le bacopa. Grâce à leurs principes actifs, elles permettent à l’organisme (et en particulier au système nerveux) de s’adapter, de surmonter une fatigue voire des petits états dépressifs et de mieux gérer une situation de stress que ce soit sur le plan émotionnel, physique ou psychique.

Tonifiantes, elles augmentent également la résistance de l’organisme aux infections en fortifiant le système immunitaire. Elles sont généralement prises en prévention car elles agissent progressivement après quelques jours, à l’inverse de la caféine ou d’autres excitants dont l’action stimulante est quasi immédiate. Les plantes adaptogènes ne sont pas des dopants et certains sportifs les emploient même pour améliorer leurs performances physiques.

Ginseng et ginkgo, une combinaison gagnante

Utilisé en médecine traditionnelle chinoise, le ginseng est une racine connue depuis des millénaires pour soigner tant les pathologies physiques que psychiques. Riche en vitamines (notamment toutes celles du groupe B) et en minéraux, il améliore le fonctionnement du cerveau, augmente la résistance en stimulant le système immunitaire et réduit les effets négatifs du stress. Selon une étude publiée en 2005 dans le Journal of psycho-pharmacology, le ginseng améliore les performances cognitives et en particulier la mémorisation.

Associé au ginkgo biloba, il n’en est que plus efficace pour combattre la fatigue et le manque de tonus. Arbre majestueux qui peut vivre au-delà de 1000 ans, le ginkgo est un véritable allié thérapeutique pour soulager de nombreux maux: l’insuffisance circulatoire cérébrale, une affection qui inclut les troubles de la mémoire et de la concentration, l’anxiété, le déclin cognitif, la démence, les troubles de la vue ou encore le syndrome prémenstruel.

Compléments phytothérapeutiques

Malmenés depuis plus d’un an, étudiant ou non, pour combattre le manque de concentration et de tonus, des solutions phytothérapeutiques à l’efficacité prouvée et disponibles sans ordonnance en pharmacie et en droguerie existent. Ces médicaments autorisés peuvent vous aider en vous donnant le petit coup de pouce qui vous fera repartir du bon pied!

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Partager sur facebook
Facebook

Plus d’articles :

Comment soulager les jambes lourdes ?

Nombreuses sont les personnes, à souffrir de jambes lourdes. Conséquence d’une mauvaise circulation dans la partie inférieure du corps, ce problème s’accentue l’été car la chaleur dilate les vaisseaux sanguins et freine la circulation sanguine. Heureusement, des solutions simples existent.

Lire la suite »

Votre ticket de sortie du cercle vicieux des régimes

« J’en peux plus de ce ventre ! », « J’ai l’air d’un boudin dans ce pull ! ». Ce sont généralement ce genre de pensées qui initie une période de « reprise en mains » : « A partir de demain, c’est fini les écarts ! » Et paradoxalement, c’est aussi ce type de pensées qui a le pouvoir de saboter nos bonnes intentions dès le départ.

Lire la suite »

Une pompe à insuline a changé sa vie

Il apparaît le plus souvent dans l’enfance ou au début de l’âge adulte. Mais il peut toucher des personnes de tous âges. Marc a 8 ans lorsqu’on lui diagnostique un diabète de type 1. Depuis, ses journées sont rythmées par plusieurs injections d’insuline. A 38 ans, sa vie change grâce à un type de pompe à insuline, qui lui permet de retrouver une vie presque normale.

Lire la suite »