La Ligue vaudoise contre le rhumatisme

La Ligue vaudoise contre le rhumatisme (LVR) est une association à but non lucratif qui lutte contre les maladies rhumatismales. Elle soutient ses membres atteints de rhumatisme grâce à des actions de prévention et d’information. Ses nombreuses prestations répondent à des besoins que ni les pouvoirs publics ni les prestataires privés à but lucratif ne couvrent de manière satisfaisante.

Par Evelyne Erb-Michel

Le rhumatisme

On entend souvent parler de rhumatisme. Ce n’est pas étonnant car en Suisse plus de deux millions de personnes en souffrent. C’est donc la maladie la plus répandue dans notre pays. Mais qu’entend-on par rhumatisme? Il s’agit d’un terme générique qui regroupe plus de 200 maladies se distinguant par des causes, une évolution et des troubles divers.

Ces maladies ont un point commun: elles touchent l’appareil locomoteur, soit les articulations, le rachis et les parties molles telles que les muscles, les tendons et ligaments mais aussi les os. Le système nerveux ou les organes comme le cœur, les reins, les poumons, les intestins, la peau ou les yeux peuvent également être concernés. Les symptômes sont différents pour chaque maladie rhumatismale. Cependant, ils sont presque toujours douloureux.

Aujourd’hui, il est possible de diagnostiquer, contrôler et traiter la plupart des troubles rhumatismaux. Les rhumatismes sont classés en 3 catégories. Ils peuvent être inflammatoires (polyarthrite rhumatoïde, arthrite juvénile, spondylarthrite ankylosante – Bechterew, goutte…), dégénératifs (arthrose, ostéoporose) ou abarticulaires (épicondylite, fibromyalgie, tendinites…).

Privilégier un mode de vie sain

En règle générale, un mode de vie sain contribue à réduire le risque de développer certaines formes de rhumatismes. Cela signifie notamment qu’il serait bien d’associer une alimentation de type méditerranéen à de l’exercice physique régulier.

Le sport permet de bouger ses articulations de façon saine et naturelle. Le mouvement reste la seule manière de produire le liquide synovial, qui protège le cartilage de l’usure et qui lui permet de rester en bon état. C’est pourquoi les cours de la LVR sont bénéfiques. Ils sont donnés par des physiothérapeutes ou des spécialistes en activités physiques adaptées et sont très abordables.


“Il s’agit de la plateforme de rencontre «Come together» et du premier groupe de parole romand pour les 16-35 ans


Chacun·e trouve à la LVR une variété d’activités adaptées allant de la marche nordique au tai-chi en passant par les cours d’Active Backademy, les cours d’Aquagym ou d’Aquacura en piscine chauffée, ou encore le tango argentin.

Dans l’imagerie populaire, le terme de rhumatisme renvoie souvent aux seniors. Or, certaines pathologies frappent durement les jeunes. Je pense à la spondylarthrite ankylosante ou encore à la fibromyalgie. Parmi les nombreuses prestations de la LVR, une me tient tout particulièrement à cœur. Elle dépasse nos frontières cantonales. Il s’agit de la plateforme de rencontre «Come together» et du premier groupe de parole romand pour les 16-35 ans. Ce groupe se réunit une fois par mois en présentiel et/ou en virtuel et offre soutien, écoute et partage aux jeunes participant·es (www.jeunes-rhumatisants.ch).

Victime de douleurs ? Des solutions près de chez vous existent :

https://www.ligues-rhumatisme.ch/vd

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Partager sur facebook
Facebook

Plus d’articles :

Comment soulager les jambes lourdes ?

Nombreuses sont les personnes, à souffrir de jambes lourdes. Conséquence d’une mauvaise circulation dans la partie inférieure du corps, ce problème s’accentue l’été car la chaleur dilate les vaisseaux sanguins et freine la circulation sanguine. Heureusement, des solutions simples existent.

Lire la suite »

Votre ticket de sortie du cercle vicieux des régimes

« J’en peux plus de ce ventre ! », « J’ai l’air d’un boudin dans ce pull ! ». Ce sont généralement ce genre de pensées qui initie une période de « reprise en mains » : « A partir de demain, c’est fini les écarts ! » Et paradoxalement, c’est aussi ce type de pensées qui a le pouvoir de saboter nos bonnes intentions dès le départ.

Lire la suite »

Une pompe à insuline a changé sa vie

Il apparaît le plus souvent dans l’enfance ou au début de l’âge adulte. Mais il peut toucher des personnes de tous âges. Marc a 8 ans lorsqu’on lui diagnostique un diabète de type 1. Depuis, ses journées sont rythmées par plusieurs injections d’insuline. A 38 ans, sa vie change grâce à un type de pompe à insuline, qui lui permet de retrouver une vie presque normale.

Lire la suite »