La musique comme antidépresseur

Crédit : Istock

Depuis Platon, il est bien connu que la « musique adoucit les mœurs » par ses vertus éducatives et apaisantes. Mais saviez-vous qu’elle peut aussi être bénéfique pour combattre la dépression ?

Par Adeline Beijns

Bienfaits de la musique

Nous en avons déjà tous fait l’expérience: après avoir écouté notre chanson favorite, avec ses vibrations et ses rythmes, on se sent tout de suite mieux. Apaisante et réduisant les tensions musculaires, nous sommes aussi nombreux à saisir nos écouteurs pour booster notre confiance en soi et adoucir l’avènement d’un événement difficile ou d’un effort physique.

Ce phénomène est tout à fait normal puisqu’en induisant des changements du flux sanguin cérébral, la musique agit directement sur la structure et le fonctionnement du cerveau. Les conséquences sont immédiates à savoir, une meilleure régulation des émotions et la libération d’un sentiment de plaisir, résultant de l’activation de certaines zones du cerveau notamment celle nommée «le circuit de la récompense» qui libère la dopamine, un neurotransmetteur communément appelé «hormone du bonheur ».

Crédit : Giphy

Une étude allemande de l’Université de Berlin suggère même, de manière surprenante, que les mélodies mélancoliques nous réconforteraient davantage que les airs joyeux. Outre ce sentiment de bien-être, la musique contribue à la plasticité du cerveau puisqu’elle induit des remaniements entre des réseaux de neurones très vastes et favorise les nouvelles connexions cérébrales. N’épargnant que peu de régions du cerveau, elle stimule l’attention, la concentration mais aussi la créativité.

Jouer d’un instrument

Selon une étude publiée dans le British Journal of Psychiatry, jouer d’un instrument de musique pourrait aider plus de gens à sortir de la dépression que les antidépresseurs médicamenteux habituellement prescrits. L’article publié en 2011 et reprenant le travail fait par une équipe de scientifiques finlandais, révèle en effet qu’après trois mois de musicothérapie, les personnes souffrant de dépression présentaient moins de symptômes de nervosité et d’anxiété. L’étude conclut que pour les personnes dépressives en âge de travailler, la musicothérapie personnalisée est efficace et constitue un complément précieux aux pratiques de traitement établies.

Crédit : Giphy

Mais attention, cela ne veut absolument pas dire que les personnes souffrant de dépression devraient renoncer à leurs médicaments et empoigner aussitôt une guitare ou un accordéon! Il ne suffit pas non plus d’écouter de la musique pour guérir puisque les améliorations de l’humeur des patients ont été observées selon des schémas particuliers de musicothérapie et des styles de musique adaptés à des troubles précis.

Décidément, comme le dit si bien Yann Apperry dans Diabolus in Musica: «les voies de la musique sont mystérieuses. »

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Partager sur facebook
Facebook

Plus d’articles :

Ski : attention au LCA !

Le ligament croisé antérieur (LCA) du genou joue un rôle important dans la stabilité en rotation et dans la protection des ménisques. Sa rupture est une lésion très fréquente, surtout sur les pistes de ski.

Lire la suite »