Inflammation vs infection, quel traitement ?

Crédit : Istock

Les termes « inflammation » et « infection » sont souvent confondus. A tort car leurs causes, leurs portées et donc leurs traitements sont bien différents.

Par Adeline Beijns

Une réaction utile

L’inflammation est une réaction normale du système immunitaire face à une agression externe (une brûlure, infection ou coupure) ou interne (par des cellules cancéreuses) afin de neutraliser l’agent agresseur.

Bien qu’ils dépendent de sa cause, de l’emplacement et de la gravité de l’agression, les signes classiques de l’inflammation sont la douleur, la sensation de chaleur, la rougeur, le gonflement et l’altération du fonctionnement de l’organe touché.

Crédit : Giphy

Ce processus immunitaire est bien souvent une réaction utile à l’organisme puisqu’il lui permet de se défendre contre une attaque. Il s’agit dans ce cas d’inflammation «aiguë». Les choses se compliquent lorsque l’inflammation perdure jusqu’à devenir chronique (Maladie de Crohn ou polyarthrite rhumatoïde par exemple), échappant à la régulation du système immunitaire.

Similaire mais différente

Une infection est quant à elle toujours causée par un organisme étranger (bactérie, virus, champignon ou parasite) qui pénètre dans nos cellules. Elle peut être associée à une inflammation locale (sinusite, bronchite, cystite…) ou générale (fièvre).

Crédit : Giphy

Quels traitements ?

Selon la cause, une infection sera traitée par des antibiotiques, l’administration d’un médicament contre les champignons ou les parasites ou encore par la vaccination qui empêche voire réduit les infections virales et bactériennes. Quant à l’inflammation, son traitement vise généralement à en réduire les symptômes (gonflement, douleur…) par l’administration d’anti-inflammatoires.

Que ton aliment soit ton remède

Face à certaines infections saisonnières telles que celles du système respiratoire et en cas d’infections urinaires, les médecins recommandent avant tout une hygiène de vie privilégiant une alimentation variée et axée sur les fruits, légumes et graisses végétales.

Crédit : Giphy

Certains fruits, légumes et plantes (betterave, épinards, brocoli, ananas, raifort par exemple) permettent de lutter efficacement contre l’inflammation chronique.

Quant aux sucres et graisses saturées contenues dans les pâtisseries, les sodas, la viande rouge et la charcuterie, ils provoqueraient un terrain inflammatoire dans l’organisme, propice aux infections. A bannir au mieux et à réduire significativement au minimum!

Plus d’informations : https://zellerag.ch/fr/produits/otc/angocin/

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Partager sur facebook
Facebook

Plus d’articles :

Ski : attention au LCA !

Le ligament croisé antérieur (LCA) du genou joue un rôle important dans la stabilité en rotation et dans la protection des ménisques. Sa rupture est une lésion très fréquente, surtout sur les pistes de ski.

Lire la suite »