Savez-vous que le coeur d’une baleine bat seulement 20 fois par minute ?

Crédit : Freepik

Alors que le coeur d’un homme varie entre 70 à 90 battements par minute, celui de la souris monte jusqu’à 600 battements ! La tension artérielle est sans conteste le miroir de la santé. Explications à propos de ce petit battement, qui en dit long sur notre état.

Par Adeline Beijns

Qu’est-ce que la tension artérielle ?

La tension artérielle correspond à la pression exercée par le sang sur la paroi des vaisseaux lors de son passage. Elle se mesure en millimètres de mercure (mmHg) et deux valeurs la caractérisent, à savoir, la tension artérielle systolique qui quantifie la pression maximale exercée dans la phase de contraction du ventricule gauche et la tension artérielle diastolique qui indique la pression résiduelle au moment de la phase de relâchement du cœur.

Pouls et tension artérielle: quelle différence ?

Tandis que la tension artérielle décrit la pression avec laquelle le cœur transporte le sang dans notre corps par chaque battement, le pouls indique quant à lui à quelle fréquence cela se produit, et donc à quelle vitesse le cœur bat.

Crédit : Giphy

Des symptômes souvent invisibles

Dans la grande majorité des cas, les patients ne présentent pas le moindre symptôme ce qui complique grandement la prise en charge des maladies cardiovasculaires sous-jacentes. Cependant, parmi les symptômes les plus courants, on cite généralement des palpitations, des maux de tête ou encore un essoufflement.

Les femmes aussi touchées

Souvent préservées des maladies cardiovasculaires, les femmes sont tout autant touchées par l’hypertension que les hommes. L’hypertension est par ailleurs fortement corrélée au poids de la personne et sa fréquence augmente avec l’âge: 60% des personnes âgées en souffrent.

Crédit : Giphy

Surveiller une hypertension

Toute hypertension artérielle, c’est- à-dire dont les mesures excèdent 140 mmHg pour la tension systolique et 90 mmHg pour la tension diastolique, augmente le risque de maladies cardiovasculaires, et surtout celui d’accident vasculaire cérébral, d’infarctus du myocarde et d’insuffisance rénale. Il est donc primordial de l’avoir sous contrôle pour s’éviter toute une série de problèmes.

Les risques de l’hypotension

Contrairement à l’hypertension, l’hypotension ne présente le plus souvent aucun risque pour la santé puisqu’elle protège les vaisseaux, le cœur et tout le système circulatoire. Elle ne pose un problème que si des symptômes tels que vertiges, troubles du champ visuel ou fatigue surviennent.

Réduire sa tension

Il existe deux grandes approches de traitement à savoir, une adaptation hygiéno-diététique c’est-à-dire réduire sa consommation de sel, perdre du poids, arrêter de fumer, avoir une vie plus active et entreprendre un traitement médicamenteux qui consiste à prendre un voire plusieurs médicaments à vie.

Un pouls lent pour vivre plus longtemps ?

Crédit : Giphy

Une étude menée sur des jumeaux danois a démontré que plus le nombre de battements cardiaques par minute était faible au repos, plus longue était l’espérance de vie. Cette constatation est valable pour tous les mammifères: de la souris à la baleine, le nombre total de battements de cœur dans une vie est constant. Ainsi, les petits animaux, comme les souris, qui ont une fréquence cardiaque plus élevée que les gros, tels que les éléphants et les baleines par exemple, vivent moins longtemps. Comme le disait le biologiste Stephen Jay Gould, « La longueur de leur vie est proportionnelle à leur rythme de vie. »

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Partager sur facebook
Facebook

Plus d’articles :

Chez moi ça sent la rose !

Vous l’ignoriez sans doute, mais vos selles tombent forcément dans l’une des sept catégories identifiées par l’échelle de Bristol. La forme des selles dépend de la durée de leur séjour dans les intestins. Enquête… 

Lire la suite »

La maladie aux mille visages

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire chronique incurable du système nerveux central. En Suisse, plus de 15’000 personnes en souffrent. La Société suisse de la sclérose en plaques, association à but non lucratif, offre son soutien aux malades ainsi qu’à leurs proches.

Lire la suite »

AU SECOURS ! Yeux rouges, secs et irrités ?

Qui n’a pas déjà eu cette expérience désagréable de yeux secs, rouges et irrités ? Ce problème, relativement courant, est causé par un manque chronique d’hydratation et de lubrification de la surface de l’œil. Pour éviter ces désagréments et tout risque d’infection (blépharite), une bonne hygiène palpébrale est recommandée.

Lire la suite »