Raconte-moi tes rêves, je te dirai qui tu es !

Dans son ouvrage fondateur de la psychanalyse, «L’Interprétation des rêves», le célèbre neurologue et psychanalyste autrichien, Sigmund Freud attribue aux rêves un rôle d’exutoire de pulsions et frustrations. Les rêves renseigneraient selon lui sur les désirs les plus secrets du rêveur… 

Par Adeline Beijns

Qu’est-ce qu’un rêve ?

Le rêve est un processus physiologique qui se déroule en majorité au cours du sommeil paradoxal. Ce dernier se caractérise par une activité cérébrale intense, proche de celle produite lors de l’état de veille. Bien que les rêves se produisent aussi durant le sommeil lent, ce sont ceux intervenant pendant le sommeil paradoxal dont on se souvient, surtout si l’on se réveille au cours de cette phase. Il peut avoir un caractère de réalité, soit être marqué par un fantastique prodigieux.

C’est à partir des traces amnésiques présentes dans le cerveau, formées par les événements vécus au cours de l’éveil, mais aussi par d’autres choses, que les rêves se forment. Ils seraient donc les messagers de notre inconscient et traduiraient notre nature profonde, reflétant notre état psychologique et physique tout en nous permettant d’en apprendre davantage sur soi-même et sur autrui qu’à l’état éveillé. Victor Hugo, dans Les Misérables, ne dit-il d’ailleurs pas qu’« On jugerait bien plus sûrement un homme d’après ce qu’il rêve que d’après ce qu’il pense»?

Une fonction bien loin d’être inutile

Lorsque nous rêvons, le cerveau est loin d’être au repos comme en témoignent les analyses d’électroencéphalogrammes et d’imageries cérébrales. Si l’on s’en tient à l’hypothèse évolutionniste selon laquelle tout mécanisme biologique remplit une fonction pour l’organisme, sans quoi il aurait été éliminé au cours de l’évolution, les rêves joueraient un rôle fondamental de récupération psychique et permettraient de juguler les réactions émotionnelles ressenties au cours de la journée. Ses mécanismes restent pour le moment encore mystérieux. La faute à la technique car les machines qui nous donnent des informations ne sont pas faites pour dormir.

Intervenir dans son rêve, le rêve lucide

Qui n’a jamais souhaité être maître de ses rêves ? Pour une équipe de l’université Goethe de Francfort cela semble être devenu réalité. Dans un article publié par Nature Neuroscience en 2014, les scientifiques clament être parvenus à provoquer des rêves dits lucides chez des personnes qui n’en avaient jamais fait l’expérience, en stimulant électriquement leur cerveau.

Ces rêves inhabituels, qui permettent à leurs acteurs de voyager à travers leur propre déambulation onirique et d’en modifier la trame, ne seraient accessibles qu’à un très faible pourcentage de la population. Et pour cause: bien qu’ils interviennent pendant le sommeil paradoxal, ils combinent la conscience primaire de ce dernier et la conscience secondaire du réveil, qui est associée à des capacités cognitives supérieures, comme la conscience de soi, le libre-arbitre ou la pensée abstraite.

Cette découverte pourrait mener à traiter des personnes souffrant de stress post-traumatique en induisant des rêves lucides dans lesquels les patients pourraient reprendre le contrôle sur leurs songes et tirer un trait une fois pour toute sur leurs cauchemars.

Les 10 rêves les plus courants

L’interprétation des rêves, encore appelée oniromancie, a traversé l’histoire. Des papyrus égyptiens datant de 2000 ans avant J.-C. contenaient déjà des traités d’interprétation des rêves. A Babylone, dans la Grèce et la Rome antique, mais aussi au Moyen Age, en Orient ou en Occident, l’interprétation des rêves tenait une place importante.

Mais l’oniromancie n’a véritablement connu son essor que grâce au développement de la psychanalyse. En effet, c’est en publiant son ouvrage «L’Interprétation des rêves», que le célèbre psychanalyste autrichien, Sigmund Freud conféra le prestige d’une science à l’interprétation du rêve, jadis réprouvée et reléguée au titre de superstition. C’est à partir de ce moment-là que les publications traitant de l’analyse des rêves et des processus physiologiques concomitants commencèrent à affluer.

Parmi tous les rêves possibles, il semblerait que 10 soient récurrents et aient une signification généralement reconnue qui nous permettrait de régler de nombreux conflits, internes ou non, et problèmes.

Et vous ? Déjà eu un rêve lucide ?

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Partager sur facebook
Facebook

Plus d’articles :

Cette maladie méconnue, qui touche les fermiers

Jeanne, aujourd’hui âgée de 61 ans, a passé toute sa vie dans l’exploitation agricole familiale, travaillant durement et sans relâche, comme le faisaient déjà ses grands-parents. Fumeuse, ses problèmes de toux et ses difficultés respiratoires avaient vite trouvé un coupable. Mais pas celui que l’on croit. Explications.

Lire la suite »

© Helvète Media 2020 | Mentions légales | Site web crée par ROGEX Sàrl