La Chine : berceau des épidémies ?

Saviez-vous que la peste noire provenait également de Wuhan ? Grippe asiatique, grippe espagnole, SRAS, grippe aviaire ou encore Covid-19, tous en provenance de Chine. Enquête sur les épidémies qui ont marqué l’Histoire …

Par Adeline Beijns

La peste noire au XIVe siècle

Cette peste bubonique est provoquée par la piqûre d’une puce infectée. Triste similitude, c’est aussi dans la capitale provinciale chinoise de Wuhan qu’elle se déclara en 1334. Arrivée par la route de la soie et les navires des villes commerciales italiennes en Europe, elle s’est répandue très rapidement et dévasta 30 à 60% de la population européenne de l’époque, soit entre 25 et 50 millions de personnes.

Le choléra

Répandu dans le monde entier au XIXe siècle, les symptômes du choléra ont été décrit dès 1503 par le célèbre navigateur portugais Vasco de Gama. Ces fortes diarrhées rapidement mortelles trouveraient leur origine dans le delta du Gange en Inde. Le choléra tue encore plus de 100 000 personnes par an dans les pays où l’accès à l’eau propre manque.

La variole

Aussi connue sous le nom de «petite vérole», la variole toucha plus de 100000 personnes dans le monde après avoir quitté son berceau en Inde. Cette maladie très contagieuse fit des dizaines de milliers de personnes dans les années septante mais grâce aux vaccins, fut éradiquée en 1977.

La grippe asiatique

A la fin des années cinquante, après avoir fait son apparition en Chine, une grippe de sous-type H2N2 se transforme en pandémie. Deux ans après avoir fait sa première victime, et touché mortellement 2 millions de personnes, un vaccin endigue la pandémie en 1958.

Le VIH

Le virus du VIH qui est à l’origine du SIDA aurait été transmis à l’homme par le singe, au Congo, dans les années septante.

La grippe espagnole

Ne vous y trompez pas: cette grippe n’a rien d’espagnole et trouverait aussi son origine en Chine. Déclarée en Europe dès la fin de la Première Guerre mondiale, en 1918-1919, la maladie prit le nom de «grippe espagnole» car l’Espagne était le seul pays à l’époque qui n’était pas concerné par le secret militaire et qui pouvait en parler librement. Cette grippe fit des dizaines de millions de morts, partout dans le monde. Il y a exactement 100 ans, en 1920, la dévastatrice grippe espagnole faisait sa dernière victime et disparaissait spontanément.

Le SRAS

C’est en 2002 en Chine qu’un coronavirus, le SRAS, quitte un animal, la civette, pour s’attaquer aux humains. Relativement confinée en Chine à l’époque, la pandémie est maîtrisée en quelques mois.

La grippe aviaire H5N1

Identifié pour la première fois à Hong Kong en 1997, le virus H5N1 a tué des millions de volailles. En 2004, quelques cas de contaminations humaines sont constatés mais ne progressent pas fort heureusement.

La grippe porcine H1N1

Le virus porcin de la grippe A (H1N1) touche à nouveau les humains en 2009. C’est en effet la deuxième fois que le sous-type H1N1 du virus de la grippe A nous contamine, la première fois étant la grippe espagnole de 1918. Devenue une pandémie en quelques mois, elle s’éteint pourtant en 2010 grâce aux différentes mesures médicales et sanitaires mises en place.

Le MERS

En 2012, soit 10 ans après l’épisode de SRAS, un deuxième coronavirus, le MERS fait ses premières victimes humaines au Moyen-Orient. Véhiculé par les dromadaires, ce virus est mortel pour 35% des patients et est toujours en cours. Depuis 2012, il aurait fait 900 victimes.

Ebola

Transmis par les chauves-souris, c’est en Guinée, un pays d’Afrique de l’Ouest, que le premier cas récent d’Ebola est révélé en 2013. En 3 années, cette épidémie a fait plus de 11000 victimes et ressurgit parfois encore dans certaines régions, comme au Kivu, en République démocratique du Congo.

Aujourd’hui

Touchés de plein fouet par le Covid-19, nous avons tous vécu la quarantaine. Des solutions thérapeutiques controversées par les politiques et le corps médical ; le port de masques, de gants et la distanciation sociale ont été de mise. Les épidémies ont-elles un point commun ? Qu’elles proviennent de Chine pour beaucoup d’entre elles, ou qu’elles soient transmises de l’animal à l’humain, nous pouvons justement nous questionner sur la relation homme/animal. Une chose est sûre, les épidémies, un éternel recommencement …

Cet article vous a plu ?
Abonnez-vous à la version papier Salle d’attente pour avoir accès à toutes les informations sur le sujet: témoignages, tests, adresses utiles, infographies et autres.
Alors n’attendez-plus !
CHF39.00

Partagez sur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Partenaires

© Helvète Media 2020 | Mentions légales | Site web crée par ROGEX Sàrl